• Pourquoi le mal existe-t-il sur la planète Terre ?

    Entendre les réponses de Pastor sur l'existence du "Mal", peut nécessiter de se défaire pour un temps de notre enveloppe trop humaine. La loi de l'évolution est ainsi, exercer notre libre arbitre jusqu'à parfois l'aberration. Bonne lecture à tous.

    Pourquoi le mal ?Question : L’aura de la terre est polluée psychiquement,  partout dans le monde des groupes de gens de bonne volonté, par des méditations, des émissions de pensées, essaient de contrebalancer les forces involutionnaires. 
    Comment pouvons-nous aider ces groupes qui travaillent dans le monde ?

    Il n’y a pas des forces involutionnaires au sens que toi, tu l’emploies. Il y a tout simplement une potentialité de chute qui fait que par cette potentialité de chute, la terre pourra déclencher un phénomène d’évolution. Il n’y a pas des légions noires, de diables, et tout ce que vous avez dénommées sur la terre, les forces du mal.
    Il y a une dynamique qui tire vers le bas, afin que cela engage une vibration propre à l’être humain, par interaction de son intelligence à le faire aller vers le haut. Sans ces deux polarités, sans ce conflit entre ces deux forces, il n’y aurait pas la friction nécessaire pour qu’il y ait une évolution, une échappée vers le ciel.

    Si tout était déjà dans une vibration stagnante, une vibration où il n’y aurait pas de conflit, un monde où il n’y aurait pas d’antagonisme, il ne pourrait pas avoir évolution sur ce monde. Les mondes qui sont programmés pour évoluer, font partie des mondes antagonistes et il n’y a que dans ce conflit qu’une dynamique peut se déclencher afin de les faire monter dans les vibrations et les faire monter dans l’intelligence.

    L’homme est ainsi. Il faut toujours lui couper les doigts pour qu’il s’aperçoive qu’il a une main. Il faut qu’il lui manque les doigts pour que l’homme s’aperçoive du travail qu’il ne peut pas accomplir. Et c’est en lui montrant le travail qu’il ne peut pas accomplir, qu’alors, il regarde le travail qu’il peut accomplir. Et dès qu’il commence à réfléchir au travail qu’il aurait pu accomplir avec un doigt en plus, alors par son intelligence, petit à petit, il fait pousser les doigts qui lui manquent, et il devient l’homme aux mains parfaites, ou si tu veux, comme tu le nommes: l’étoile à cinq branches.
    Par ses mains, il peut donner des ordres à la nature, aux esprits, il peut fabriquer, guérir, bénir. Les étoiles sont dans les mains, et c’est ainsi que tous les mages œuvrent et que mon frère a guéri. 

    Celui qui travaille pour lui-même, utilise la main qui est propre à la matière, et ainsi ordonne avec cette main. Celui qui travaille pour Dieu ou pour le ciel, utilise la main du ciel. Alors tout dépend si tu l’utilises pour la matière, pour ton être matériel, avec son moi inférieur, ses désirs et sa personnalité, ou si tu le fais pour le moi supérieur qui est en relation avec toutes les hiérarchies et aussi avec le Père. Mais cette main matérielle peut aussi œuvrer en collaboration avec la main droite, pour faire les œuvres du ciel, et c’est ainsi que l’on devient UN, il n’y a alors plus de positif ou négatif, il y a tout simplement l’unité en soi. Et les deux mains se rejoignent et ne forment plus qu’une : l’étoile à cinq branches.

    Question: Est-il vraiment nécessaire que tant de mal se fasse ? 
    Il ne peut y avoir avènement du nouveau monde, d'un concept universel, d'une conscience cosmique intégrée en l’individu, si l’on utilise toujours les anciens mots, les anciens concepts, les mêmes vieilles idées. J’essaie de redonner aux mots, dans les assemblées où je passe, une grandeur nouvelle, celle de mon ciel, une grandeur cosmique, dépouillée de la culture humaine terrienne héritée de milliers et de milliers d’années. J’ôte tout cela afin qu'avant que je puisse vous faire comprendre ce que je dis, vous-même puissiez comprendre ce que vous avez dit.

    Tu associes le mal aux mots horreur, crime, sang, violence, dépression. Tu l’associes à toutes ces négativités que les humains génèrent et qui cependant servent de moteur pour l’évolution. Pour autant, je ne veux pas dire que toutes les guerres, les actes de barbarie, toutes les horreurs commises sur terre sont utiles parce qu’elles ont été permises d’arriver.
    Non. Je dirais simplement que les êtres humains doivent par tous les conflits qu’ils engendrent apprendre à trouver le chemin qui les unit. Lorsqu’ils auront fini de se battre, de se ruiner, alors ensemble dans une déprime, mondiale, globale, ils pencheront vers la solidarité.
    N'as-tu pas vu les hommes davantage solidaires que lorsqu’il y avait eu une guerre ? Dans chacun des deux blocs se développe la solidarité, et lorsque la guerre est finie, que se passe-t-il ? La guerre froide intérieure recommence.

    Si quelqu’un a été tué, que son sang a jailli, que sa gorge a été tranchée, ne regarde pas avec les yeux d’un cœur, émotif, d’une intelligence intellectuelle. Regarde avec les yeux du corps astral ce que cela a produit comme enseignement sur l’esprit qui a subi cela.  Si vous aviez le regard sur l’astral, vous verriez cela, vous verriez aussi l’enseignement et l’épuration que cela fait aussi dans la vibration planétaire.

    Tu me demandes si le mal est nécessaire sur la planète ?
    Alors, je te répondrai qu'il y a certaines actions qui sont nécessaires sur la planète afin de faire évoluer les esprits, nécessaires au sens vibratoire, fréquentiel. Ce n’est pas l’acte de tuer que nous tolérons, inspirons, ou laissons produire sur la terre. Non, mais c’est la vibration que les individus vont pouvoir acquérir ainsi qui produit l'évolution. Quand il y a une guerre, des meurtres collectifs, dans ce karma des hommes trouvent une sorte d’épuration. Alors, pourquoi empêcherions-nous ces êtres venus subir cette chose, de la ressentir et la subir et d’y trouver une évolution ? Qu’en sais-tu si autrefois, ils n’ont pas fait autant ou pire d’atrocités, et que c’est leur façon de venir se racheter, en devenant à leur tour les victimes.

    Vois cela avec le détachement qui est enseigné dans les livres sacrés. Il est dit que le sage ne pleure pas, ni devant un acte de joie, de haine, ou d’horreur. Il ne regarde pas l’acte dans son prolongement, dans sa façon d’être exécuté, il regarde l’essence de l’acte. Sur la terre bien sûr il y a des aberrations. C’est en ce sens que le libre arbitre terrestre joue.

    Question : Pourquoi laissez-vous alors agir les hommes beaucoup plus loin que les lois les permettent ?
    Parce que les hommes ont un libre arbitre, et c'est ce libre arbitre qui leurs permet d’aller au-delà de la loi, de franchir la limite de la loi cosmique. Il y a un espace-temps qui permet à un individu, selon son état, sa fréquence, son niveau d’évolution, de dépasser les lois cosmiques. Cela lui est accordé, cela lui est donné, comme un enfant à qui l'on permettrait de faire l’école buissonnière, afin qu’il puisse voir depuis l’extérieur, que dans l’école, il a les moyens de s’enseigner, de devenir grand, de devenir adulte. Ainsi ayant pris conscience de cela, il retourne à l’école pour apprendre à être un homme, à être en accord avec la société, en accord avec la loi cosmique. C'est pour cela que toutes ces aberrations sont permises sur la terre.

    C’est un peu l’école buissonnière qui est permise aux êtres humains, afin que dans cette embardée, ils apprennent le véritable sens des lois cosmiques et de leur propre vie aussi, et de l’exercice surtout de leur liberté. Pour s’exercer ce pouvoir doit s’apprendre, ce pouvoir doit être intégré, de façon à ce que cette liberté vous permette d’avoir une identité cosmique. Tout en étant dans la loi, elle vous permet d’avoir une identité cosmique propre à vous, et unique à vous. Or pour acquérir cette identité cosmique unique qui sera votre fréquence, votre vibration, vous devez passer par une identification située sur le plan matériel, et qui passe par des individualités nommées personnalités, nommées caractère, nommées moi inférieur.
    Lorsque vous avez appris à manipuler cette liberté, ce champ de liberté, vous devenez un homme accompli. Et c’est à ce moment-là que les pouvoirs vous sont donnés. Alors vous pourrez exercer cette liberté pleinement, mais toujours en connaissance de cause, et toujours en harmonie avec le cosmos. Vous aurez tous les pouvoirs, et vous régnerez sur la terre telle qu’il a été écrit, en tant que roi sur tous les éléments et sur tout ce qui vit.

    Mais avant, vous devez comprendre ce que vous pouvez faire et ne pas faire. Et c’est là, que les problèmes commencent et arrivent, que les guerres, les viols, les crimes arrivent, toutes ces choses aberrantes. Que les mères frappent leur enfant, alors que l’enfant ne doit jamais être touché, que les maris frappent leur femme, alors qu’ils s’étaient dit un je t’aime pour l’éternité. Tout devient friction, parce que dans la liberté il y a aussi la friction. La liberté est aussi une force, une force spirituelle, c’est la principale force de votre spiritualité et de votre évolution. Vous êtes venus pour apprendre à l'exercer en harmonie avec les lois cosmiques. C’est cela le but de votre évolution : la liberté, en harmonie avec les lois cosmiques.

     

    Conférence du 19 10 1984 en 4 parties  

    Pourquoi le mal ?

    Qu'est-ce qu'un égrégore ?

    Les spécifités vibratoires de la femme et de l'homme

    Qui es-tu Pastor ? Les grands livres ésotériques.

     

    Conférence  audio

    Conférence numéro 4 du 19 10 84

     

     Le Karma

     

    Je m'inscris à la newsletter des publications de Pastor.

    Je m'inscris à la newsletter des publications de Lumière et Conscience

    Je m'inscris au groupe Facebook Pastor

    « L'intuition, un rayonnement de l'âme ?Pourquoi le mal existe-t-il sur la planète Terre ? »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    3
    Jeudi 4 Avril à 09:25

    Je n'entends pas cette canalisation comme vous. Ce qui est évoqué est le principe de l'évolution, la vision est "méta", et c'est en cela qu'elle est intéressante. Ce n'est pas "sans le mal, il n'y a pas d'évolution", c'est en premier le mal est "relatif" au plan de conscience de la personne, il n'existe pas par essence, car tout est vie, et pour ce qui est des hommes, l'expérimentation permet l'évolution de la conscience et ce qui est appelé "mal" est une expérimentation. Je vous rejoint sur un point, les puissances créatrices auraient pur trouver "autre chose" que la souffrance des corps et des personnes, pour permettre cette lente ascension...je le pense depuis longtemps, et je n'ai pas de réponse à cela.

    2
    Gnostic
    Mardi 26 Mars à 21:42

    Toujours le bon vieux mensonge de l’ombre... « Sans le mal, il n’y aurait pas d’évolution ». Une force contraire à l’évolution favorise-t-elle l’évolution ? Non, puisqu’elle est contraire. La violence nourrit la violence, pas les prises de conscience. 

      • sirius 22
        Lundi 1er Avril à 13:06

        Je suis bien d accord avec vous Gnostic. Cette canalisation est démoralisante manifestement et très directive. Elle engendre un très mauvais ressenti. "Vous avez ce que vous méritez...la récompense viendra avec la très grande sagesse. il n existe pas pas de force noire, elle vient uniquement de vous" etc...   

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :