• Servir pour une nouvelle alchimie

    Servir pour une nouvelle alchimieCe qui me paraît toujours surprenant et intéressant provient qu'il ne se passe jamais ce que j'aurais pu prévoir. Je trouve actuellement un point d'équilibre intérieur qui consiste à garder profondément une attitude d'ouverture. Cela peut paraître banal et pourtant cela ne l'est en aucun point. 

    Je ne suis plus dans une période de méditation formelle régulière. Lors des quatre ou cinq derniers mois, pendant mes pratiques méditatives, je ressentais à l'inspire de très nombreux frissons qui parcouraient une grande partie de mon corps. J'ai eu tendance à les "cultiver" comme s'ils étaient en quelque sorte les prémices d'une ouverture, d'une porte. En effet, l'effet produit coupait le mental et me donnait le sentiment d'entrer dans une expérience directe, pure, et de déployer des antennes.

    J'ai vécu ensuite, une période où j'ai ressenti le besoin de ne plus rien fabriquer mentalement pendant mes pratiques méditatives. Ni mantras, ni rituels. Cela a eu pour effet, de dissoudre les investissements que j'avais pu produire sur le phénomène des frissons. D'ôter des voiles, sur le bouddhisme en général, et de vérifier que malheureusement toute organisation humaine qui se structure hiérarchiquement produit des effets pervers. J'ai vécu une petite période de creux, de dénuement et là, je peux dire qu'une fleur a éclos. 

    Je le dis comme je le sens " ça reste ouvert, en haut, tout là-haut" , la transcription des conférences d'Omnia Pastor m'a beaucoup aidé à comprendre profondément ma place, ici, sur terre. Au fond je ne pouvais me voir que comme "un oublié" ou "un prédestiné", alors que la juste position est d'être "ouvert en situation" sans plus. Cette position étant la seule fertile. Je prends conscience que j'ai vécu tant d'années soit en haut coupé de la terre, et du monde, soit en bas dans la satisfaction de l'ego coupé du ciel. "Ciel" et "Bas" sont symboliques. L'éclosion de la fleur me relie de haut en bas, ce n'est pas sans aucune tension, car l'énergie est super-forte et la garder dans l'axe est pour moi un savoir-faire à acquérir.

    J'ai profondément compris que ma contribution dans cette incarnation était de rester constamment en mouvement, et d'alterner mouvement et recueillement. Ainsi, les énergies trouvent raison à descendre. Car si nous sommes comme je le crois, dans une période de profondes transformations sociétales, et que nous ne sommes pas seul, que sur d'autres plans, nous sommes accompagnés, il faut des transmetteurs, des transformateurs, des adaptateurs. Il faut que des personnes fassent "le pont" entre l'ancien et le nouveau monde. Actuellement, il y en a peu, car pour faire cela il faut partir du réel et être acteur dans le réel. J'avais tendance à m'économiser sur ce plan-là.

    Pour conclure, lorsque je dis "ça reste ouvert ...", c'est une perception physique, le constat d'une attitude mentale, qui n'est pas une attitude de dévotion ou de prière. C'est une attitude intérieure qui pourrait correspondre à la fusion des mots conviction-perception-intuition. Je ne vois pas encore la lumière, (la verrais-je, un jour d'ailleurs !), mais je ressens la chaleur. Et je reçois l'énergie, jusqu'au plan physique.

    Mes antennes se sont bel et bien déployées !!!   

     

    Servir pour une nouvelle alchimie

    « Se dépouiller de soi-mêmeConscience ou croyance ? »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :