• L'ego spirituel

    L'ego spirituelEric Baret: ".... Trop souvent la spiritualité, la méditation est devenue quelque chose de plus à acquérir. On veut être riche, on veut être bon et on veut être « spirituel », on veut devenir le Bouddha ... alors que le Bouddha c'est justement de ne rien être, c'est d'arrêter de s'approprier des qualifications et retrouver ce qui est là à l'origine des choses ? Ce n'est jamais un devenir mais c'est ce qui est présent. Donc je ne pense pas qu'on puisse transmettre ça mais on peut ... on va dire ... bavarder autour de ça. Le son de la pluie est plus épuré et plus direct que toute formulation métaphysique ou spirituelle."

    Je me sers de ce petit extrait d'Eric Baret comme introduction, et je vous invite à écouter cette traduction d'Eckhart Tolle youtube l'ego spirituel Eckart Tolle. Pour ma part, je peux tenter d'expliquer ma perception.  Si depuis si longtemps, je cherche, je conçois qu'en moi, il y a un appel. Il existe aussi l'hypothèse que ma démarche spirituelle ne serait qu'une réponse pour rendre viable un ego fragilisé, incapable de se satisfaire des conditions de l'existence humaine, une forme d'opium. Je laisse cette hypothèse de côté, non par facilité mais par impossibilité de donner une réponse absolue, et aussi que l'image que j'ai de moi-même, ma propre pensée réflexive sur mon ego me renvoie une définition de moi-même autre. Mon ego, dans la définition de lui-même, ne se définit pas ou plus dans une volonté d'agir et de réaliser sa volonté. Aussi raffiner que cela puisse paraître, tout cela cependant n'est que de l'ego.  

    Pour tous les chercheurs la difficulté de cette prise de conscience, se résume à :" Ok, ma quête spirituelle ne doit être l'objet d'une saisie de l'ego, et une identification de l'ego, c'est bien beau tout cela, mais qu'est-ce que je fais maintenant ...quel agir, ". Sans cette identification de l'ego à la démarche, je suis quoi ? Je retombe dans mon ego d'avant, comme si tous mes efforts, mes lectures, mes méditations n'avaient servi à rien, cet ego infantile fruit direct de mon histoire familiale et de mes identifications parentales. Eckart Tolle, propose de laissé monter ces états intérieurs et d'en prendre conscience, travail de purification. Cependant, il est un être éveillé et c'est cet éveil qui permet que l'ego ne filtre plus ou bloque l'inconscient et que l'inconscient ne détermine plus l'ego. Pour ma part, j'agis ainsi : je laisse mon ego vivre, prendre du plaisir à la vie, je connais la nature de mon ego, j'essaie de ne pas être dans la saisie et de lâcher prise dès que je sens de la saisie, donc je vis. J'ai fait entre 1990 et 2001 une analyse freudienne, ce qui m'a donné une certaine souplesse dans ma personnalité, et un desserrement du surmoi, et plus de confort dans ma vie. En gros, je ne me donne pas trop de contraintes et j'aime prendre du plaisir aux choses de la vie. Ensuite il y a la présence, le Soi, le bien-aimé, la nature essentielle, Dieu, ce vide emplit à ras bord, l'absolu, toutes ces images, représentations de l'éveil, et bien je me tiens à leurs côtés, je m'assois ou pas, je leurs lance un regard furtif, un sourire s'inscrit en moi, une détente, un accueil et c'est tout. "je" ne peux rien faire d'autre, rester dans cette proximité de la présence, et peut-être un jour ou pas cette présence m'embrasera. 

     

    « Jean Klein - Qui suis-je ? La quête sacrée. Extrait Honorer la chute »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Petitesouris
    Mardi 25 Mars 2014 à 00:51

    oui ego, spirituel ou pas= EGO


    Je crois maintenant qu'il faut abandonner la réflexion et s'immerger dans l'expérience...


    L'expérience de quoi? L'expérience de la vie.


    Etre au cœur de ce qui vit, nous sommes au cœur de ce qui vit


    C'est à cet endroit précisément que ton éveil t'attends.


    Si tu comprends bien ca tu peux t'éveiiler....


    Comprends ce que tu dois faire...


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :