• L'incarnation de Dieu

    Beaucoup d’individus se lancent dans le chemin spirituel et essayent la méditation, les relaxations profondes, essayent de se contraindre à ne plus faire ceci ou à ne plus faire cela, à masquer la pensée quand elle devient mauvaise et à rayonner des bonnes pensées au moins dix minutes pendant la méditation. Malheureusement ces bonnes pensées ne sont  pas toujours entendues, pas reçues, parce qu’elles ont un rayonnement très pâle comme une petite lampe de poche.
    Pourquoi ? C’est le premier travail en spiritualité à faire : trouver un équilibre.

    Je parle d’un équilibre qui est tout simplement un niveau de  paix entretenue avec soi-même. Un individu ne peut pas être équilibré, s’il a vis-à-vis de lui-même de trop fortes rancœurs. S’il se dit tous les matins :

    « Je ne suis pas capable de ceci » ou bien « Je ne vaux pas ce que vaut mon voisin » ou « Je ne suis pas encore au stade de faire cela, car moi je ne suis qu’un petit individu avec de tout petits moyens » etc.

    Or, dès que l’on se lève le matin en pensant ces choses-là, automatiquement on se prédispose royalement au déséquilibre.

    Pourquoi ?

    Tout simplement parce que la conscience originelle de l’individu est une conscience de plénitude, une conscience d’amour, une conscience de paix. Et sitôt donc que l’on envoie dans cette conscience un élément disgracieux, un élément agressif, comme le non-être (et je ne parle pas ici du non-être que citait Bouddha, mais je parle du non-être négatif). Alors, automatiquement la conscience refoule cet intrus, cette larve, parce qu’il ne faut pas que la conscience puisse être attaquée par des illusions et des illusions qui plus est, sont très inférieures, venant de l’enfer de négativité.

    Que faut-il donc penser à propos de soi-même ?

    Si tu ne peux plus penser que tu n’es pas élevé, et que tu ne peux pas non plus te permettre de penser que tu es capable de toutes les élévations, que vas-tu faire ?

    Vois-tu, si tu ne peux plus penser de façon péjorative et si tu ne peux pas non plus penser de façon prétentieuse, cela veut dire que tu ne dois plus penser du tout. Et dans ce mouvement de la pensée suspendue, la pureté dont j’ai si souvent parlé à propos du mental, cette pureté-là va jaillir tout simplement.

    Mais les individus croient qu’il faut faire des alchimies compliquées qui demandent des années et des années d’efforts. Des alchimies qui feront intervenir les énergies venant de Sirius, de Pluton ou de je ne sais où. Voire même, des excentricités comme des énergies qui auraient besoin de l’or potable pour prétendument pouvoir véritablement intégrer la vibration jusque dans la cellule. Or, il n’y a rien de plus risible et de plus ridicule qu’un alchimiste qui essaye d’atteindre Dieu, avec son four d’alchimiste. Il n’est donc pas question de faire des mayonnaises. Il faut tout simplement à un moment donné, arrêter de battre les œufs (c’est-à-dire les pensées). Tous les œufs ! Évidemment les mauvais œufs, mais même aussi ceux qui apparaissent comme étant de très bons œufs. Il faut arrêter de battre les œufs.

    Pourquoi ?

    Parce que, qu’est-ce qui se produit lorsque vous battez les œufs ?

    La mousse monte et un jour elle finit par vous envahir. Ce qui fait que l’individu dilate son corps astral, dilate son corps émotionnel ou son corps mental, et il se trouve envahi par ces substances qui viennent (comme des voiles) lui cacher la vision véritable de Dieu. Et pendant tout ce temps, il pédalait et pédalait dans son bol pour faire monter la mayonnaise, croyant bien faire, croyant que c’était comme cela que l’on allait vers Dieu. Mais moi je te dis : si tu veux suivre un petit peu mes conseils, si tu veux écouter un tant soit peu ma parole je peux t’assurer qu’elle donne des résultats.

    Donc si tu veux quelque part faire le travail et porter tes efforts où j’ai porté les miens, ARRÊTE DE PENSER. Et n’écoute pas ceux qui te donnent des recettes compliquées pour méditer sur tel chakra, pour faire monter telle énergie, pour rayonner depuis tel centre, pour incorporer l’énergie de Sirius, pour se brancher avec la Hiérarchie solaire, ou pour essayer d’aller fouiner dans l’Agartha au centre de la Terre. Car rien n’est plus simple que d’être instantanément la divinité.

    Pour être instantanément la divinité, il suffit simplement d’arrêter d’être tout ce qui n’est pas la divinité, et automatiquement entre ces deux colonnes qui soudain se dressent, parce qu’elles ne sont plus en train de s’entrechoquer, entre ces deux colonnes droites, silencieuses et absolues, automatiquement l’aube arrive. Et l’âme se lève elle aussi et elle vient se poser entre les deux colonnes et tu n’as plus besoin de te demander si à partir de ce moment-là, tu es un petit initié, un moyen initié ou un grand initié. Tu n’as plus besoin de te demander si tu es à la première, à la deuxième ou à la troisième initiation majeure, ou s’il te faudra encore te réincarner dix fois, quarante fois ou si tu peux lui dire adieu à la réincarnation.

    Ne te demande plus rien, simplement reste dans cet instant-là, et en restant dans cet instant-là, ton être intérieur va t’indiquer ce que tu dois faire pour constamment demeurer dans cet état et non pas seulement y basculer pendant une bonne méditation. Il t’indiquera ce que tu dois travailler, et là, il te dira véritablement quelle énergie tu dois incorporer, et à ce moment-là son indication sera une bonne indication et véritablement tu devras incorporer une énergie qui vient du Soleil, ou une énergie qui vient de Sirius ou qui vient de l’Agartha, peu importe.

    Mais à ce moment-là, la chose sera réelle et tu ne pourras pas en douter. Et de la même manière qu’elle sera réelle, tu n’en diras rien à personne. Tout simplement le silence retombera sur toi parce que tu sauras que c’est dans le silence, avant tout, que cette alchimie a lieu.

    Il ne peut y avoir aucun témoin, aucun ami, aucun père, aucune mère, aucun Dieu même. Tu es seul avec toi-même dans cette caverne, et tu dilates le soleil qu’il a en toi, petit à petit. Et comme un forgeron tu vas tirer depuis le Soleil, l’énergie qu’il faut à un moment donné, puis tu vas tirer depuis Sirius une autre énergie qu’il faut à un autre moment, et puis de l’Agartha une autre énergie qu’il faut à un autre moment. Et comme un forgeron, patiemment, patiemment, tu modèles ta clé de sol, et lorsque cette clé de sol sera finie d’être modelée, avec un tout petit marteau tu taperas en son centre et un son extraordinaire en sortira qui envahira toute ta caverne, toute l’alcôve dans laquelle tu as travaillé. Et grâce à ce son, toutes tes limites, toutes tes parois vont se dissoudre, et sais-tu ce qui apparaîtra ?

    Il apparaîtra ce qui a toujours existé mais que tu ne voyais pas, il apparaîtra l’azur, tout simplement l’azur.

    Et tout étonné tu te diras :

    « Mais ce n’est pas possible que pendant tant de temps, tant de siècles, j’aie cru que j’étais enfermé dans cette alcôve, dans cette caverne. J’ai cru que là était ma vie, ma position, que là était un endroit du cosmos où il n’avait pas de lumière et que je devais en sortir par un tunnel, pour un jour espérer rejoindre une dimension lumineuse qui se trouve plus loin dans le cosmos.

    Je ne comprends pas pourquoi j’ai imaginé toutes ces choses alors que les parois ayant disparu, je m’aperçois que tout était azur depuis le commencement, depuis le premier jour où j’ai ouvert les yeux, où j’ai commencé à respirer et à penser. Tout était azur ! Complètement azur ! Et moi je croyais que j’étais là dans ma caverne, à l’ombre, dans les ténèbres et qu’il fallait que j’aille ailleurs. »

    Tu te feras cette réflexion-là le jour où l’azur resurgira en toi. Le jour en fait où ton azur sera éclairé, tout simplement. Parce que pour l’instant ce qui te fait croire que tu es un être ténébreux, ce qui te fait croire que tu n’as pas les qualités pour ceci ou les capacités pour cela, et que donc, en faisant le bilan de toutes ces incapacités tu te dis :

    « Je suis en dessous du seuil de l’initiation, donc je suis un homme du torrent comme on dit aussi, donc je suis un enfant submergé dans les ténèbres. »

    Aujourd’hui donc, ce qui te donne l’impression d’être un enfant dans les ténèbres, c’est tout simplement parce que ton azur n’est pas allumé. Et si ton azur n’est pas allumé, il te donne l’impression qu’il est tout petit, tout rétréci et que le seul azur dont tu disposes c’est celui qui est tout pâle autour de toi, dressé comme un cocon et qui ne va pas plus loin qu’un simple pas, une simple enjambée autour de toi.

    Mais sais-tu simplement que tu n’as cette vision que parce que tu ne sais pas éclairer davantage ?

    Je te l’assure !

    Si seulement tu pouvais me croire, absolument, jusque dans le fond de tes cellules, jusque dans la racine de tes cheveux. Si tu pouvais simplement me croire avec absolu et inconditionnellement :

    Tu es déjà l’azur, et tu peux l'éclairer.

     

    La conférence du 03 11 89 en 3 parties  

     

    Etre en paix avec soi-même - La direction de la pensée

    Tu es déjà un être lumineux

    Élever ses vibrations - Purifier sa pensée

     

    Conférence en audio non disponible

     

     Le Karma

     

    Je m'inscris à la newsletter des publications de Pastor.

    Je m'inscris à la newsletter des publications de Lumière et Conscience

    Je m'inscris au groupe Facebook Pastor


    1 commentaire
  • Dans le vide mental, la vision de la réalité peut avoir lieuLes hommes viennent à la spiritualité avec une somme immense de fantaisie et d’illusion. Ne faut-il pas plutôt aimer Dieu que de ne pas l’aimer au cas où il existerait ? Et lorsque l’on est assez convaincu de son existence, l'homme pense qu'il ne faut surtout pas rater le train, et pour cela faire des efforts, monter les vibrations, développer les chakras afin d'appartenir ainsi à la nouvelle vague, et d'avoir la chance de voir le nouveau Messie, le grand événement du siècle !

    On a fait de ce Messie une véritable star, et l’on attend le Messie comme on attendrait une grande idole sur la terre. Monopoliser les foules dans l’espoir de voir le Messie, d’accueillir le Messie est une immense bassesse. Ce n’est pas un acte de libération, c’est un acte de superstition. Exactement comme un sorcier de tribu dirait à tous ses concitoyens : demain  le grand esprit va venir et vous juger tous. Alors devant chaque case vous aller déposer des offrandes pour que le grand esprit soit content et qu’il demeure dans votre tribu.

    Alors que tu sois en cravate ou en pagne, tu es toujours le même homme, tu es toujours le même fils de Dieu, rempli de peurs, parce que tu ne sais pas qui est véritablement Dieu. Alors comme tu ne le sais pas tu te l’inventes et comme tu es comme un enfant, tu te l’inventes rempli d’autorité, de principes, de lois. Il n’y a que toi qui fait la mesure, parce que toi, à toi seul, mais toi tout entier tu es Dieu.

    Alors tu n’as pas besoin d’un Dieu au-dessus de la tête qui pèse et qui mesure et qui décide d’enterrer ou de ressusciter. Tu es ce Dieu-là. 

    Apprends à comprendre cela et à voir cette évidence. S’il le faut je casserais l’image de Dieu pour que tu comprennes, quitte à ce que tu me prennes pour un infidèle, un parjure. Ça m’est égal ce que tu penses, je vais détruire ton Dieu de toutes les manières possible et tu seras scandalisé. Et plus tu seras scandalisé et plus ta mort commencera, la mort de ton ignorance, la mort de ta limite, et chaque fois que tu mourras, tu vas renaître. Mais pour que tu renaisses il faut que tu nous fasses confiance. Même si tu as un bandeau sur les yeux et que tu ne sais pas vraiment où on t’emmène, aie foi en nous, fais confiance, laisse-toi guider petit à petit.

    Mais pour que l’on puisse te guider, il faut que tu acceptes de vivre sans idée et c’est un acte très difficile, car au début, pour vivre, l’homme se fait plein d’idées. C’est normal, il a besoin de savoir ce qui est bon, ce qui est mauvais, quel est le bon poisson et le mauvais champignon. Mais pour ensuite changer de dimension, changer de peau, il faut qu’il apprenne à marcher dans le vide, et un vide qui est mental. Souvent on parle du funambule lorsque l’on pense à un initié qui va vers son initiation. On dit marcher sur la corde raide, c’est l’image que l’on emploie.

    Mais qu’est-ce que ça veut dire ?

    Qu’est-ce que cette épreuve du vide ?

    Est-ce pour impressionner l’esprit, pour voir s’il est encore capable de terreur, de peur, de doute ? Non, ce n’est pas cela le symbole.

    Le vide représente le vide mental. Je me suis fait un grand nombre d’idées pour arriver jusqu’à cet instant où mon intelligence peut exister, mais elle ne peut exister que si elle renaît dans le vide mental. Donc, il faut que pendant un certain temps j’abandonne toutes les conceptions, toutes les idées et si j’en ai quelques-unes, il faut que je fasse l’effort de ne pas m’y attacher, de ne pas y croire, faire acte de foi.

    Dans ce vide mental, alors la vision de la réalité peut avoir lieu. Essayez de vous entraîner à ce vide mental. Ce n’est pas quelque chose de difficile. 

    Comment obtenir le vide mental, de façon à être une absolue ouverture et disponibilité pour regarder la réalité ?

    Étrangement, car cela paraîtra étrange à plusieurs, le vide mental s’obtient par la purification des émotions. Par exemple, je ne peux aller vers la vision de Dieu, la vision de la réalité si donc je ne conçois plus rien à propos de ce qu’est Dieu et la lumière de Dieu. Mais pour ne plus rien concevoir à propos de ce qu’est Dieu, il ne faut plus que je sois émotionnellement agité par la peur de risquer la mort spirituelle, par la peur d’offenser un Dieu qui existe peut-être.

    Donc cela repose sur une purification qui est d’abord tout émotionnelle, la peur, et il faut que l’homme arrache hors de lui cette peur s’il veut avoir une chance non seulement d’évoluer, mais aussi simplement d’être un homme. Ce qui le fait être la bête, c’est la peur, la peur de l’autre. On croit que les bandits sont des gens qui engendrent la peur. Mais en fait le bandit et l’assassin sont des êtres qui vivent dans une grande peur intérieure, énorme peur intérieure. Pour eux plus rien n’a de sens, de valeur, alors puisque plus rien n’a de sens ni de valeur, ils sont capables de tout. Mais vivre sans le sens des valeurs cela conduit l’homme à une grande peur existentielle. 

    Le mal n’est pas une énergie en soi, un défaut en l’homme. Le mal est une résultante, un comportement qui jaillit hors de l’homme lorsqu’il est terrassé par la peur, toutes les peurs : la peur du lendemain, la peur de la mort, la peur de l’immensité du ciel, la peur de Dieu, la peur de soi et de vivre aussi. C’est la peur qui est à l’origine du mauvais comportement. C’est ce qui va faire que l’homme va s’orienter plus favorablement à être un bandit, un assassin, un voleur, un violeur ou un Saint homme. Le Saint homme est donc celui qui aura épuré sa peur.

     

    La conférence du 20 05 90 en 4 parties  

    L'homme engendre ses propres épreuves

    Comment être un être authentique

    On ne peut aller vers la spiritualité que si l’on s’arrête de penser à propos de la spiritualité

    N'oublie jamais qui tu es

     

    Conférence en audio non disponible

     

     Le Karma

     

    Je m'inscris à la newsletter des publications de Pastor.

    Je m'inscris à la newsletter des publications de Lumière et Conscience

    Je m'inscris au groupe Facebook Pastor

     


    votre commentaire
  • Qu’est-ce qu’un égrégore ?Qu’est-ce qu’un égrégore ? Est-ce une entité spirituelle ou psychique ?

    Pour te répondre, il y a les deux. En ce sens, une entité est toujours constituée d’abord psychiquement. En disant cela, je dis que ce qui n’est pas créé par Dieu, mais qui est créé par l’homme ou par un groupe d’hommes, est d’abord engendré par leur esprit, par la force de leur esprit. Que ce soit par l’appui d’incantations, que ce soit par l’appui de certains symboles, ou par l’appui de certains objets. Il y a toujours construction et constitution d’après un chemin qui est né de l’esprit humain, selon des lignes qui ont été enseignées et qui viennent  d’un certain degré spirituel, mais cela passe par le chemin de l’intelligence humaine. A l’origine, un égrégore est avant tout une constitution donnée par les hommes.

    Je n'évoque pas les égrégores qui sont constitués cosmiquement. Je te parle, puisque telle est ta question, des égrégores qui sont constitués par les hommes de la terre, en fonction sur la terre.

    Il faut un certain temps et une préoccupation journalière des hommes, pour cette construction. C’est  comme un édifice qui monte petit à petit, le même chemin que la vie dans le ventre de la mère : il y a d’abord une graine, puis il faut un certain nombre de jours pour que naisse l’être. Pour l’égrégore il en est de même. Il faut donc un certain nombre de personnes, il faut aussi un certain nombre de jours, et que chaque personne est ainsi porteuse du jour à engendrer.

    Là-haut, la loi, l’énergie, se sert de l’énergie que chaque personne dégage chaque jour, pour pouvoir constituer un "entier" que vous, vous appelez égrégore.

    Il a de nombreuses spécificités dans l’égrégore. Selon la constitution mentale et psychique des êtres humains qui le créent, l’entité nommée égrégore va avoir un rôle spécifique. C’est pour cela que sur la terre il vous est demandé actuellement d’être positif, qu’il vous est demandé de croire au nouveau monde, de faire le bien. Ainsi, vous constituez l’égrégore qui permettra la matérialisation de ce nouveau monde. C’est pour cela aussi que je vous demande d’être positifs, d’être nos frères, d’être des serviteurs pour ceux qui en ont l’âme, c’est grâce à cette construction psychique que vous faites entre vous tous (des milliers sur la planète si vous acceptez) que nous pourrons  matérialiser concrètement sur la terre ce nouveau monde. Si vous continuez à croire à l’ancien monde, l’ancien monde continuera à se perpétuer.

    Cependant, tant que vous n’aurez pas eu la force suffisante, tant que vous ne serez pas un nombre suffisant pour constituer l’égrégore dont nous avons besoin, c’est-à-dire la force psychique qui est en vous, dont nous avons besoin pour arriver à matérialiser le nouveau monde, nous ne pourrons pas. Nous pourrions dans l'absolu, mais alors il faudrait éliminer beaucoup de personnes, et cela ne nous plaît pas.

    Votre force psychique est pour nous comme un matériel. Un matériel comme des briques et du ciment. Nous pouvons puiser dans votre force psychique justement ce matériel dont nous avons besoin pour construire le nouveau monde.

    Voyez-vous, l’égrégore a deux fonctions, deux aspects :

    Premier aspect, première fonction, l’égrégore est constitué pour créer une image dans l’éther, les hommes l’ayant construit, le projettent comme une force invisible. Sa première fonction est de refléter sur terre les forces psychiques de ces individus. C’est pour cette raison que ces individus pourront toujours aller piocher la force psychique, la protection, ou une certaine forme de magie, dans ce foyer d’énergie et d’intelligence qu’ils ont consacré et qui est cet égrégore. Mais il y a aussi une autre fonction qui est de relier l’égrégore à plus haut, c’est-à-dire à la force et aux intelligences cosmiques. Les égrégores positifs, les égrégores construits pour la paix, construits pour l’évolution, ne sont pas simplement des reflets, des miroirs, que seuls les hommes vont utiliser. Ils vont servir de canal et d’écluse pour les forces et les entités cosmiques qui vont justement prendre cet égrégore, cette constitution psychique comme un être pour le projeter et le matérialiser sur la terre.

    Si vous construisez l’être du nouveau monde, alors nous, nous allons lui donner  de plus en plus corps , et un jour la nouvelle Jérusalem pourra naître. Il faut qu’elle soit d’abord dans vos esprits, parce que justement le monde est le reflet de vos esprits.

     

    La conférence du 19 11 88 en 4 parties  

    L’homme a à disposition l’entier des feux cosmiques - L'attachement profane

    La seule vérité est le Soi

    Dieu est tout en tout

    Pourquoi Dieu descend-il dans la matière ? - La nature de Dieu

     

    Conférence en audio 

    19 11 88

     

     Le Karma

     

    Je m'inscris à la newsletter des publications de Pastor.

    Je m'inscris à la newsletter des publications de Lumière et Conscience

    Je m'inscris au groupe Facebook Pastor


    votre commentaire
  • N'oublie jamais qui tu es !Alors dès demain, comment vas-tu vivre ?

    Tu vas vivre de façon simple. Ne pense plus rien à propos de Dieu, mais pense à celui qui est à l’intérieur de toi et porte-le comme une femme porte un enfant, par tes actions, par tes pensées, par tes transformations, par tes lâcher prises, favorise l’éveil de Dieu en toi. Et lorsqu’il sera suffisamment éveillé, il occupera toute la place qui pour l’instant est ta personnalité et il te remplira de son bonheur et de sa lumière.

    C’est cela que Jésus exprimait lorsqu’il disait : n’épargne pas sur la terre mais dans les hauts du ciel. Cette phrase devient claire lorsque l’on comprend qu’il faut cultiver le réveil de Dieu.

    Lorsqu’il dit épargner dans le ciel, il ne dit pas faites de bonnes actions, il dit respectez-vous, de ce fait aussi respectez les autres, disciplinez-vous, ne jugez personne, soyez propre et automatiquement la divinité se réveillera. 

    Toi seul peux créer ce réveil. Aucun chakra même ouvert de façon béante ne pourra favoriser le réveil de Dieu.  Si tu dilates ton chakra cardiaque par des exercices en pensant que là il y a l’esprit de Dieu, tout ce que tu auras la possibilité de faire, c’est des dédoublements plus facile, mais tu ne verras pas la lumière de Dieu.

    Ne te perds pas dans des jeux techniques, renie simplement toutes les idées qui te portent à l’extérieur et sois plus conscient de porter Dieu. Si tu es conscient de porter Dieu, tu vas assumer le devoir de le porter, de le former, de le réveiller. Et tout ce que tu fais pour lui, il le fera pour toi au moment où il sera de nouveau réveillé.

    C’est à toi de faire le choix, il doit être fait de façon instantanée. Tu n’as pas besoin de mesurer l’ampleur de tes désirs, de ton investissement en spiritualité, de ton attachement encore à la matière. Moque-toi de toutes ces choses. Même si tu es très attaché au sexe (oh ! ce n’est pas bien !) cet immense sexe qui t’occupe tout l’esprit, fais ton choix. Chaque fois que tu vas permettre à Dieu de se réveiller en toi, il va t’aider à résoudre ton problème de sexe, ton attachement au sexe. C’est lui qui va t’aider, qui va répartir les énergies, c’est lui qui va te montrer que le sexe ce n’est pas tout, ce n’est pas ce que tu crois. C’est lui qui va faire en sorte que cette énergie soit employée à autre chose.

    Alors que pour l’instant, si tu mets Dieu dehors, tu te trouves tout seul avec ton sexe qui grossit et avec lequel tu ne sais que faire et tu as honte, tu veux le cacher pour que Dieu ne le voie pas, et tu te dis qu’il est bien dur d’être disciple. N’aie pas honte de ton sexe, il est beau, il est la nature. Il est ce que les Dieux ont créé.

    Tu es un obsédé sexuel, et bien tant pis et aime Dieu en même temps, et Dieu va t’aider grâce à cet amour. Il va t’aider à ne plus être un obsédé sexuel.

    Pour éviter donc toutes ces exagérations, dès le départ, aie une pensée juste. Peu importe qui tu es, peu importe ce que tu fais, ne te juge pas toi-même. Essaie chaque fois de faire du mieux que tu es capable. Essaie chaque fois de réveiller cette divinité en faisant le mieux de ce que tu es capable. Et petit à petit, tu vas pouvoir compter sur cette force divine que tu éveilles en toi. 

    Donc dès demain qu’est-ce que tu vas faire ?

    En te levant, tu vas te rappeler que Dieu dort en toi comme un fœtus et chaque fois que tu vas faire quelque chose que je qualifierais de divin, de spirituel comme une bonne pensée, une bonne action, un détachement, une élévation, chaque fois tu vas réveiller ce fœtus. Et de réveil en réveil, il va devenir un homme qui prendra ta place et à ce moment-là, l’un comme l’autre vous allez vous unir et il ne restera plus qu’un Dieu, plus aucune trace de celui qui était un homme. On ne verra que des illusions auxquelles on croyait autrefois. Plus aucune trace, car tu n’as jamais été un homme. Tu es simplement un Dieu qui s’est oublié et qui croit à tous les cauchemars qu’il est en train de faire.

    Mon premier devoir vis-à-vis de toi qui es Dieu et que j’aime, car je n’en aime pas un autre. Je n’aime pas un Dieu qui est sur la table de mon rituel, je n’aime pas un Dieu qui est dans la flamme du cosmos, j’aime le Dieu qui est toi sur cette planète, qui est prisonnier, qui fait la guerre, qui tremble et qui viole. C’est toi que je viens sauver.

    C’est à toi que je dis : rappelle-toi de temps en temps à ne pas croire tous ces cauchemars, à toutes ces formes qui défilent dans ta psychologie et moi qui suis ton serviteur et qui pour l’instant apparais être ton guide, je ne suis que ton serviteur à travers les siècles. Je ne suis là que pour t’aider à reprendre conscience et lorsque tu auras repris conscience, toi qui aujourd’hui est homme et qui pourtant est le Dieu que je sers, je me mettrai à tes genoux et j’attendrai tes ordres, comme tu seras à mes genoux et que tu attendras mes ordres, parce que nous sommes de la même essence et qu’ensemble nous bâtirons de grandes choses.

    C’est ce que je vous souhaite et n’oubliez pas qui vous êtes. Vous pouvez oublier tout ce que je vous ai dit, même je vous l’ordonne. Il vaut mieux tout oublier parce que cela ne sert à rien de se rappeler toutes ces choses. Je parle pendant des heures pour vous amener petit à petit vers un instant, une intuition, un sentiment, un moment où vous allez peut-être basculer. Donc tout ce que je dis n’a aucune importance, ce n’est fait que pour petit à petit rompre avec tout ce que vous connaissez pour vous faire basculer ailleurs.

    Oublie ce que je t’ai dit, mais n’oublie jamais qui tu es et tu es celui que je sers.

    Je vous salue.

    La conférence du 20 05 90 en 4 parties 

     

    L'homme engendre ses propres épreuves

    Comment être un être authentique

    On ne peut aller vers la spiritualité que si l’on s’arrête de penser à propos de la spiritualité

    N'oublie jamais qui tu es

     

    Conférence audio non disponible

     

     Le Karma

     

    Je m'inscris à la newsletter des publications de Pastor.

    Je m'inscris à la newsletter des publications de Lumière et Conscience

    Je m'inscris au groupe Facebook Pastor


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires