•  Maître Philippe de Lyon	Vendredi 21 mai 1897

    Une petite fille de 10 ans amenée de très loin par sa mère, tellement affligée qu’elle se traînait sur les fesses, ne pouvant faire aucun mouvement de ses jambes, la colonne vertébrale déviée d’une manière effrayante. L’état lamentable de cet enfant est examiné par plusieurs personnes de l’assemblée. (À la mère) n’avez-vous que cet enfant ? – J’en ai quatre autres qui sont tous très bien, celle-là est l’aînée, elle est dans cet état depuis 7 ans, malgré tous les remèdes qu’on a pu faire. – Voulez-vous payer ce qu’on va vous demander. (La dame pleure croyant qu’on allait lui demander une grosse somme d’argent).

    Ce n’est pas de la fortune que je demande mais seulement promettre de ne jamais médire de personne jusqu’à ce que votre fille ait 20 ans ; à partir de cet âge, c’est votre fille qui prendra la suite de votre promesse jusqu’à sa mort, le promettez-vous ? – Oui. – Les mêmes personnes sont invitées à aller dans une salle voisine examiner de nouveau l’état de l’enfant. Revenant dans l’assemblée, des personnes étaient dans l’admiration, disant que le mal avait disparu. Faisant mettre l’enfant à terre, dit à la mère : « Venez examiner s’il y a amélioration {594} ». Très émotionnée (sic) la maman dit oui. Le Maître dit à l’enfant : « Lève-toi . Après quelques efforts l’enfant s’est levée devant l’assemblée émue et ne pouvant se retenir de crier « Miracle ». 

     

    Extrait du livre de Serge Caillet, Monsieur Philippe, l'ami de Dieu    -    Editions Dervy


    votre commentaire
  • Relation médiumnité et capacité à soigner ? Omnia PastorIl faut parler tout simplement de psychisme, c’est plus clair. Tout le monde comprend ce qu’est le psychisme et ce qu’être psychique veut dire. On peut être psychique en ressentant la mémoire d’un lieu, en pouvant diagnostiquer une maladie, recevoir la pensée d’une personne ou capter son passé, ses autres réincarnations, on peut être psychique aussi, en étant comme vous venez de le citer médium.

    Tout cela fait partie de la nature de l’âme et aussi de la nature de la personnalité. Car tout ce qui est l’âme, la personnalité l’est aussi, mais à un degré vibratoire différent et amoindri, puisque la personnalité fait partie de la forme. Tout ce qui est en bas est comme ce qui est en haut.

    Il ne peut donc pas exister une forme de pouvoir si ce pouvoir ne fait pas partie de la nature de l’âme, et par écho, de la personnalité. Seulement, selon le degré d’exploitation, ce pouvoir va être vécu sur le plan de l’âme ou sur le plan de la personnalité. C’est ce qui fait la différence de niveau.

    Pour en venir à la question concernant les guérisseurs, c’est une forme de psychisme où l’individu arrive, par contact télépathique, à capter les vibrations de l’aura de l’autre ou du malade. C’est un peu comme s’il arrivait à décoder et faire synthèse. Je parle naturellement là de véritable guérisseur. Ainsi, ils arrivent à voir où est le problème, soit par le phénomène télépathique propre, c’est-à-dire qu’ils en ont une connaissance spontanée et intime qui se réveille en leur esprit, soit en voyant dans l’éthérique, soit en recevant par l’intermédiaire d’un guide.

    À ce moment-là le psychisme entre en jeu un peu comme un décodeur. La phase de guérison est autre chose. Quand le guérisseur agit, il doit faire une connexion précise avec son âme. Sinon, il ne peut pas avoir la réserve suffisante d’énergie, ni le type d’énergie qu’il faut pour actionner la guérison. C’est donc un être qui sait se départager pour s’unir avec cette partie énergétique de son âme suffisamment développée, pour qu’elle puisse déverser un surplus d’énergie. C’est ce déversement d’énergie qui permet l’acte de guérison.

    C’est pourquoi, tous les guérisseurs doivent être développés sur le plan du chakra du cœur, sinon, il n’y a pas de guérison possible. Il peut exister d’autres moyens d’interventions comme le magnétisme, mais lorsqu’il s’agit vraiment d’une énergie de guérison, il faut que le chakra du cœur soit pleinement développé. C’est celui qui permet la connexion avec les énergies de l’âme.

    L’âme a plusieurs sièges : 

    un siège pour son énergie, 

    un siège pour sa conscience

    et un siège pour son rayonnement.

    Le siège de son énergie, c’est le centre cardiaque. C’est pour cela que l’individu, lorsqu’il se développe à ce niveau-là, court le plus grand danger dans son corps, parce que c’est là qu’il est en train d’emmagasiner le plus d’énergie, pour permettre l’éveil des différentes vibrations de l’âme.

    Les guérisseurs de demain devront tous avoir le chakra du cœur ouvert et faire, avant tout, un alignement avec leur âme, alignement personnalité âme. Mais dans ce cas-là, la personnalité est plutôt considérée comme un amas d’énergie physique, comme une écluse, qui, dans un dosage correct d’ouverture, laisse passer, selon le malade à soigner, l’énergie qu’il faut.

    Le guérisseur de demain sera quelqu’un qui comprendra ce que sont les énergies de l’âme, saura les ressentir, les doser, et les appliquer. Ce que peu de guérisseurs savent faire aujourd’hui, non pas qu’ils soient incompétents, pas assez évolués ou qu’ils ne connaissent pas cela, c’est tout simplement parce que le système de la race n’est pas encore mis en route.

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires