•  

    Préceptes développés dans "Conversations avec Dieu " - Neale Donald WalschNous ne Sommes Tous qu'Un avec tous et chacun, et avec Dieu.

    Le but de la vie est de créer : de créer celui et ce que chacun est, puis d'en faire l'expérience.


    Il n'existe rien que nous soyons obligés de faire.


    Aucune voie n'est la meilleure, elle est simplement une voie.


    La Liberté est l'essence même de la vie, non pas quelque chose que nous avons à gagner.


    L'Amour ne connaît ni conditions ni limitations.


    La Joie est un état naturel de notre être.


    Dieu n'a jamais cessé de communiquer directement avec les êtres humains. Dieu a communiqué avec et par l'entremise des êtres humains depuis le début des temps. Dieu continue de le faire maintenant.


    Chaque être humain est aussi spécial que tout autre être humain qui a déjà vécu, vit maintenant ou vivra.
    Aucune voie menant à Dieu n'est plus directe qu'une autre voie. Aucune religion n'est « la seule vraie religion », aucun peuple n'est « le peuple élu » et aucun prophète n'est « le plus grand prophète ».


    Dieu n'est pas un Super Être singulier, vivant quelque part dans l'Univers ou à l'extérieur de celui-ci, ayant des besoins émotionnels et étant sujet aux mêmes troubles émotionnels que les êtres humains.

    Ce Qui Est Dieu ne peut être blessé ou abîmé de quelque manière que ce soit, ainsi Il n'a aucun besoin de Se venger ou d'imposer des punitions.


    Le Bien et le Mal n'existent pas. Il n'existe que Ce Qui Fonctionne et Ce Qui ne Fonctionne pas selon ce que tu cherches à être, faire ou avoir.


    Nous ne sommes pas notre corps. Ce que nous sommes est sans limites et sans fin.


    votre commentaire
  • Méditation de la pleine lune - Alice Bailey

    MÉDITATION DE LA PLEINE LUNE

    Les douze Fêtes constitueront une révélation de la divinité (Alice A. Bailey)

     

           La méditation est une puissante méthode de service pour l’humanité. Lorsque la pensée est utilisée comme canal, les énergies de Lumière, d’Amour et de Volonté de Bien, sont réceptionnées et transmises dans la conscience humaine. Ces énergies sont toujours disponibles à ceux qui peuvent les contacter au cours de la méditation. Le moment de la pleine lune chaque mois offre la meilleure opportunité pour la méditation de groupe, utilisée comme moyen de coopération avec le Plan Divin ou Intention pour notre monde.

    Mais à ce propos on peut se demander quel rôle joue la pleine lune ? Il y a des cycles de flux et de reflux d’énergie spirituelle avec lesquels les groupes, ainsi que les individus, peuvent coopérer consciemment. Un des cycles majeurs d’énergie coïncide avec les phases de la lune, atteignant sont maximum, sa marée haute, au moment de la pleine lune. C’est le moment durant lequel la canalisation d’énergie à travers la méditation de groupe est particulièrement efficace.

    La lune elle-même n’a aucune influence sur le travail, mais, son orbe pleinement illuminé, indique un alignement libre et sans obstacle entre notre planète et le soleil, le centre solaire, la source énergétique de toute vie sur terre. Durant ces moments, nous pouvons faire une réelle approche vers Dieu le Créateur, le centre de Vie et d’Intelligence. Que la réalisation de ceci fait partie de la compréhension intuitive ancienne de l’humanité, est confirmée par l’observation des fêtes religieuses fixées par référence à la lune ou à une constellation zodiacale. La loi ésotérique des cycles (loi symbolisée par la lune montante jusqu’à sa pleine illumination, suivi de son déclin) affirme que nous pouvons coopérer consciemment avec le flux d’énergies spirituelles :

    « La méditation de l’âme est rythmique et cyclique dans sa nature, comme toutes choses dans le cosmos. L’âme respire et vit de cette respiration. La nature rythmique de la méditation de l’âme ne doit pas être oubliée dans la vie de l’aspirant. Il a un flux et un reflux dans toute la nature et, par les marées de l’océan, nous avons une merveilleuse image de la loi éternelle… Ceci illustre l’idée d’une réponse cyclique aux impulsions de l’âme durant les activités de méditation du matin, d’un rappel à midi, et d’une revue du soir. Un flux et reflux plus grands sont aussi indiqués dans les deux aspects de la pleine et de la nouvelle lune. »

    Alice A. Bailey

     

     

    « L’effet de la méditation de l’homme à ce moment est de changer les conditions, d’invoquer des potentiels spirituels plus élevés, de travailler avec concentration – verticalement et horizontalement – dans le monde des hommes et dans le royaume de Dieu. Dans cette activité verticale et horizontale se trouve le secret de la méditation créatrice – Ceci invoque les énergies supérieures et crée un canal de contact entre l’âme et l’esprit. Ceci est le résultat de ce que j’appelle méditation verticale. C’est aussi évocatif et crée un ferment ou un mouvement dynamique dans le niveau d’être qui doit être affecté ou changé, et ceci est l’aspect horizontal.

    Les activités verticales et horizontales décrivent toutes deux la méthode d’invocation et d’évocation utilisée par tous les groupe de liaison entre différents centres planétaires ».

    Alice. A. Bailey 

     


    votre commentaire
  • Voie sèche et voie humideLe titre n'est probablement pas très évocateur du sujet dont je souhaite parler. Je pourrais aussi en sous-titre écrire, comment se place la volonté dans le cheminement spirituel et comment faire pour que cette volonté ne s'appuie pas sur des principes psychologiques surmoiques à notre insu. 

    Il y a en même temps pour moi rien de nouveau car ce sont des évènements qui se répètent. Ma tendance est au déssèchement lorsque ma volonté de cheminement spirituel est forte. Cela veut dire aussi, qu'"il" s'imagine en moi un but, un parcours et que pour l'accomplir je dois faire ceci et ne pas faire cela. Même si ce comportement ne me conduit pas à être dans le jugement vis à vis des autres, je m'aperçois que j'ai une certaine tendance à m'isoler et surtout à ne plus me faire plaisir. J'ai la chance d'être un gros rêveur nocturne et cette nuit, j'ai fait deux bons rêves qui me dilatent au niveau du coeur. 

    J'étais avec Michel Onfray, philosophe épicurien dont j'ai lu récemment un interview, qui intervenait dans une entreprise, et cela me faisait très envie d'y participer, puis dans une autre entreprise je voyais quelqu'un que je cotoie professionnellement et avec qui j'ai regretté récemment une certaine impulsivité de ma part dans un mèl qui pouvait au fond le mettre en cause. Alors qu'avec l'application d'un certain principe de précaution, j'aurais dû vérifier avant de mèler(avec en copie plusieurs personnes) mon irritation. Et donc cet homme jeune travaillait dans de la maintenance informatique où il résolvait les problèmes de particuliers. Il apportait des solutions concrètes, opérationnelles, cela me faisait terriblement envie. Je me suis réveillé avec ce sentiment, ce désir de répondre à des demandes et de résoudre ainsi des difficultés, des problèmes.

    J'avais lu aussi dans une nouvelle transcritpion d'une conférence de 1990, d'Omnia par Paul Malaval sur le site conscienceuniverselle.fr, toute une réflexion sur la question du détachement et de son illusion. En simplifiant, " ce n'est pas forcément en se retirant du monde, que nous servons le plus le chemin ...

    Donc pour moi la tendance, à mon insu, est de monter dans la tour "de babel" et de perdre le contact avec les hommes. J'espère qu'en l'écrivant je ou il, saura s'en souvenir.

    Aujourd'hui, je suis de retour chez les humains, c'est très agréable, il pleut en plus, c'est la voie humide, celle où l'on a pas peur de vivre des sentiments et de la relation.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires